"Nous croyons toujours au potentiel commercial des sites concernés", explique Roel Dekelver. Des discussions sont en cours avec les partenaires sociaux et toutes les options restent envisageables.

Le "plan de transformation" annoncé mercredi matin par le groupe Delhaize pourrait avoir un impact sur l'emploi de 2.500 collaborateurs et 14 magasins "non-rentables" pourraient ne plus être exploités en gestion propre. Sont ainsi visés les magasins d'Eupen, de Dinant, d'Herstal, de La Louvière, de Tubize, de Schaerbeek (Verhaeren), d'Aarschot, de Diest, de Berlaar, de Genk (Stadsplein), de Courtrai (Ring), de Lommel, de Termonde et de Turnhout.

Une des pistes évoquées pour l'avenir des magasins concernés est une poursuite de l'activité en tant que franchise.

"Nous croyons toujours au potentiel commercial des sites concernés", explique Roel Dekelver. Des discussions sont en cours avec les partenaires sociaux et toutes les options restent envisageables. Le "plan de transformation" annoncé mercredi matin par le groupe Delhaize pourrait avoir un impact sur l'emploi de 2.500 collaborateurs et 14 magasins "non-rentables" pourraient ne plus être exploités en gestion propre. Sont ainsi visés les magasins d'Eupen, de Dinant, d'Herstal, de La Louvière, de Tubize, de Schaerbeek (Verhaeren), d'Aarschot, de Diest, de Berlaar, de Genk (Stadsplein), de Courtrai (Ring), de Lommel, de Termonde et de Turnhout. Une des pistes évoquées pour l'avenir des magasins concernés est une poursuite de l'activité en tant que franchise.