Les centres de fitness sont fermés depuis six mois. Après le premier confinement, ils avaient été autorisés à rouvrir début juin, moyennant un nombre de visiteurs restreint, des vestiaires fermés et des équipements désinfectés. Mais, à la fin du mois d'octobre, ils ont dû à nouveau fermer leurs portes.

Depuis lors, il est à nouveau possible de s'entraîner à l'extérieur par groupes de 10, voire de 25 personnes avec un club de sport, sans public et avec un entraîneur ou un superviseur.

Mais cela ne constitue pas une solution pour de nombreux centres de fitness, selon Fitness.be. "Vous pouvez faire tellement de choses à l'intérieur qui ne sont pas possibles à l'extérieur." En intérieur, "il y a plus de cours collectifs, plus d'équipements et plus d'ambiance, pensez aux cours de spinning par exemple", illustre Gert Van Reckem. En outre, les centres de fitness perdent le double droit passerelle s'ils proposent des cours en ligne ou des cours en plein air.

Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke avait confié dimanche sur la VRT être particulièrement préoccupé par la ventilation des espaces intérieurs des centres de fitness. Pour lui, des normes strictes de ventilation sont nécessaires. Fitness.be a souligné que le secteur dispose déjà d'un protocole, qui a d'ailleurs prouvé sa sécurité de juin à octobre.

Les centres de fitness sont fermés depuis six mois. Après le premier confinement, ils avaient été autorisés à rouvrir début juin, moyennant un nombre de visiteurs restreint, des vestiaires fermés et des équipements désinfectés. Mais, à la fin du mois d'octobre, ils ont dû à nouveau fermer leurs portes. Depuis lors, il est à nouveau possible de s'entraîner à l'extérieur par groupes de 10, voire de 25 personnes avec un club de sport, sans public et avec un entraîneur ou un superviseur. Mais cela ne constitue pas une solution pour de nombreux centres de fitness, selon Fitness.be. "Vous pouvez faire tellement de choses à l'intérieur qui ne sont pas possibles à l'extérieur." En intérieur, "il y a plus de cours collectifs, plus d'équipements et plus d'ambiance, pensez aux cours de spinning par exemple", illustre Gert Van Reckem. En outre, les centres de fitness perdent le double droit passerelle s'ils proposent des cours en ligne ou des cours en plein air. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke avait confié dimanche sur la VRT être particulièrement préoccupé par la ventilation des espaces intérieurs des centres de fitness. Pour lui, des normes strictes de ventilation sont nécessaires. Fitness.be a souligné que le secteur dispose déjà d'un protocole, qui a d'ailleurs prouvé sa sécurité de juin à octobre.