A quelques jours des rassemblements de masse prévus à Bruxelles le 31 mars puis en province le lendemain, la grogne a gagné diverses entreprises verviétoises telles que Spa Monopole, SCA, 3B, Saint-Gobain ou encore Sterigenics. Elles seront touchées par des arrêts de travail et des assemblées générales.

Les travailleurs estiment que les négociations du Groupe des 10 ont abouti à un "accord qui n'était pas suffisamment équilibré". Ils fustigent la position des réformateurs, "seul parti francophone de ce gouvernement qui ne défend pas les Wallons".

Ils considèrent que le saut d'index ne permettra pas de créer des dizaines de milliers d'emplois et qu'il n'est pas nécessaire à la compétitivité des entreprises. Les mesures touchant le recul de la pension, la mise à disposition des prépensionnés voire la sécurité sociale sont également pointées du doigt. Ils appellent donc les représentants syndicaux à décréter la grève générale.

Ce mouvement de grogne a déjà fait tache d'huile en région liégeoise puisque des travailleurs d'entreprises herstaliennes ont bloqué durant trois quarts d'heure en matinée la circulation à Wandre, provoquant de nombreux embarras de circulation.

A quelques jours des rassemblements de masse prévus à Bruxelles le 31 mars puis en province le lendemain, la grogne a gagné diverses entreprises verviétoises telles que Spa Monopole, SCA, 3B, Saint-Gobain ou encore Sterigenics. Elles seront touchées par des arrêts de travail et des assemblées générales. Les travailleurs estiment que les négociations du Groupe des 10 ont abouti à un "accord qui n'était pas suffisamment équilibré". Ils fustigent la position des réformateurs, "seul parti francophone de ce gouvernement qui ne défend pas les Wallons".Ils considèrent que le saut d'index ne permettra pas de créer des dizaines de milliers d'emplois et qu'il n'est pas nécessaire à la compétitivité des entreprises. Les mesures touchant le recul de la pension, la mise à disposition des prépensionnés voire la sécurité sociale sont également pointées du doigt. Ils appellent donc les représentants syndicaux à décréter la grève générale.Ce mouvement de grogne a déjà fait tache d'huile en région liégeoise puisque des travailleurs d'entreprises herstaliennes ont bloqué durant trois quarts d'heure en matinée la circulation à Wandre, provoquant de nombreux embarras de circulation.