La météo maussade a donné un coup de pouce au démarrage des soldes, poussant toutefois surtout les clients vers les centres commerciaux situés dans les centres-villes. "Le secteur pousse néanmoins un soupir de soulagement alors que trop de détaillants ont connu un printemps terrible", souligne le SNI. "Les consommateurs ont clairement retrouvé le chemin des magasins, ce qui rend les commerçants optimistes." Six sondés sur dix se montrent confiants pour le reste de la période des soldes. Tandis que 28% s'attendent à vendre autant que l'année dernière, 67% prévoient une augmentation des ventes. Seuls 5% prévoient une baisse.

Pendant les soldes de l'été dernier, le secteur du commerce de détail avait dû supporter une perte de 35% des ventes en raison de la pandémie. "Nous espérons pouvoir approcher ce chiffre à la fin de la période des soldes, mais il est d'ores et déjà clair que les consommateurs recommencent à faire des achats et profitent de rabais déjà importants, allant jusqu'à 50%", ajoute le SNI. Cette tendance à la hausse se remarque également en ligne, avec une augmentation de plus de 18% par rapport à l'année dernière, poursuit le Syndicat neutre pour indépendants.

Pendant la période de la crise, beaucoup de commerçants se sont en effet recyclés dans le numérique, "ils en récoltent aujourd'hui les fruits", conclut-il. En 2020, les soldes d'été avaient été catastrophiques pour le secteur de la mode à cause de la crise sanitaire. Les bonnes affaires avaient été reportées au mois d'août, ce qui avait entraîné une perte de chiffre d'affaires d'au moins 20%.

La météo maussade a donné un coup de pouce au démarrage des soldes, poussant toutefois surtout les clients vers les centres commerciaux situés dans les centres-villes. "Le secteur pousse néanmoins un soupir de soulagement alors que trop de détaillants ont connu un printemps terrible", souligne le SNI. "Les consommateurs ont clairement retrouvé le chemin des magasins, ce qui rend les commerçants optimistes." Six sondés sur dix se montrent confiants pour le reste de la période des soldes. Tandis que 28% s'attendent à vendre autant que l'année dernière, 67% prévoient une augmentation des ventes. Seuls 5% prévoient une baisse. Pendant les soldes de l'été dernier, le secteur du commerce de détail avait dû supporter une perte de 35% des ventes en raison de la pandémie. "Nous espérons pouvoir approcher ce chiffre à la fin de la période des soldes, mais il est d'ores et déjà clair que les consommateurs recommencent à faire des achats et profitent de rabais déjà importants, allant jusqu'à 50%", ajoute le SNI. Cette tendance à la hausse se remarque également en ligne, avec une augmentation de plus de 18% par rapport à l'année dernière, poursuit le Syndicat neutre pour indépendants. Pendant la période de la crise, beaucoup de commerçants se sont en effet recyclés dans le numérique, "ils en récoltent aujourd'hui les fruits", conclut-il. En 2020, les soldes d'été avaient été catastrophiques pour le secteur de la mode à cause de la crise sanitaire. Les bonnes affaires avaient été reportées au mois d'août, ce qui avait entraîné une perte de chiffre d'affaires d'au moins 20%.