"Grâce aux efforts de toutes nos équipes, tant en Belgique que dans les autres pays où nous sommes actifs, les résultats du groupe pour le premier trimestre 2019 sont globalement conformes aux attentes pour l'ensemble de l'année", a commenté Koen Van Gerven, CEO de bpost.

Les revenus du Domestic Mail (courrier national) ont baissé de 7,6 millions d'euros à 344,2 millions d'euros. Le volume sous-jacent a baissé de 9,2%. La digitalisation accrue des divers documents influe notamment sur la baisse du courrier traditionnel.

Le résultat net normalisé pour cette période atteint 55,1 millions d'euros contre 69,6 millions à la même période l'an dernier.

"Grâce aux efforts de toutes nos équipes, tant en Belgique que dans les autres pays où nous sommes actifs, les résultats du groupe pour le premier trimestre 2019 sont globalement conformes aux attentes pour l'ensemble de l'année", a commenté Koen Van Gerven, CEO de bpost. Les revenus du Domestic Mail (courrier national) ont baissé de 7,6 millions d'euros à 344,2 millions d'euros. Le volume sous-jacent a baissé de 9,2%. La digitalisation accrue des divers documents influe notamment sur la baisse du courrier traditionnel. Le résultat net normalisé pour cette période atteint 55,1 millions d'euros contre 69,6 millions à la même période l'an dernier.