"Le plan social comprend trois parties. Certains travailleurs pourront prendre leur prépension, d'autres auront la possibilité de travailler dans d'autres installations de Lotus, et ceux qui le souhaitent peuvent obtenir une indemnité de départ s'ils décident de quitter l'entreprise", a expliqué le syndicaliste Luc Debast (ACV).

D'après lui, la majorité des travailleurs opteront pour l'indemnité de départ. "Actuellement, six personnes travaillent dans d'autres usines de Lotus, mais personne n'était intéressé par cette possibilité lors de la réunion du personnel. Les distances sont importantes", a-t-il commenté.

"Le plan social comprend trois parties. Certains travailleurs pourront prendre leur prépension, d'autres auront la possibilité de travailler dans d'autres installations de Lotus, et ceux qui le souhaitent peuvent obtenir une indemnité de départ s'ils décident de quitter l'entreprise", a expliqué le syndicaliste Luc Debast (ACV). D'après lui, la majorité des travailleurs opteront pour l'indemnité de départ. "Actuellement, six personnes travaillent dans d'autres usines de Lotus, mais personne n'était intéressé par cette possibilité lors de la réunion du personnel. Les distances sont importantes", a-t-il commenté.