Une nouvelle starter sur 10 a ainsi engagé au moins un salarié dès sa première année d'existence. En Wallonie, ce taux monte à 12,4% contre 12,1% à Bruxelles et 9,1% en Flandre.

La majorité des starters se lancent en personnes physiques (52.864; 57% d'hommes et 43% de femmes).

Le taux de survie à cinq ans des entreprises est de 68,8%; maximal dans les professions libérales (85,3%) et plus faible dans le commerce de détail (62,9%) et surtout dans l'horeca (55,2%).

Compte tenu des cessations, le gain net est de près de 24.000 entreprises, pour arriver à un total de 1,14 million dans tous les pays.

La tendance semble se poursuivre cette année puisque 24.846 starters se sont rajoutés durant le premier trimestre 2017, soit une augmentation de 4,2% par rapport à la même période l'an dernier.

Pour l'UCM, ces chiffres sont encourageants mais peuvent et doivent encore s'améliorer. "Il est important de travailler l'esprit d'entreprendre dans les écoles, dès le primaire (...) L'accès au financement doit encore être amélioré, notamment en incitant les banques à recourir systématiquement aux outils publics (garanties, cofinancement...)."

Une nouvelle starter sur 10 a ainsi engagé au moins un salarié dès sa première année d'existence. En Wallonie, ce taux monte à 12,4% contre 12,1% à Bruxelles et 9,1% en Flandre. La majorité des starters se lancent en personnes physiques (52.864; 57% d'hommes et 43% de femmes). Le taux de survie à cinq ans des entreprises est de 68,8%; maximal dans les professions libérales (85,3%) et plus faible dans le commerce de détail (62,9%) et surtout dans l'horeca (55,2%). Compte tenu des cessations, le gain net est de près de 24.000 entreprises, pour arriver à un total de 1,14 million dans tous les pays. La tendance semble se poursuivre cette année puisque 24.846 starters se sont rajoutés durant le premier trimestre 2017, soit une augmentation de 4,2% par rapport à la même période l'an dernier. Pour l'UCM, ces chiffres sont encourageants mais peuvent et doivent encore s'améliorer. "Il est important de travailler l'esprit d'entreprendre dans les écoles, dès le primaire (...) L'accès au financement doit encore être amélioré, notamment en incitant les banques à recourir systématiquement aux outils publics (garanties, cofinancement...)."