Proximus a réalisé un chiffre d'affaires sous-jacent de 1,085 millions d'euros au 3e trimestre 2021 sur le marché belge, soit une baisse de 0,8% par rapport à la même période l'an dernier, indique l'entreprise télécom vendredi. L'Ebitda est en baisse de 3,2%.

Sans la contribution de Mobile Viking (dont l'acquisition avait été finalisée au trimestre précédent), le chiffre d'affaires domestique a diminué de 2,1%. Proximus explique cette baisse par des volumes importants dans le segment Consumer (consommateur) en 2020, tandis que la pénurie de semi-conducteurs a pesé sur les marges du matériel ICT dans le segment Entreprise. L'Ebitda domestique de Proximus s'est élevé au total à 424 millions d'euros au troisième trimestre 2021, en recul de 3,2 % par rapport à l'année précédente.

L'augmentation organique des dépenses domestiques a été limitée à 0,4 %. Proximus se targue toutefois d'avoir accru ses principales bases clients au 3e trimestre : 58.000 nouvelles cartes Mobile Postpaid, 5.000 nouveaux abonnements internet et 5.000 nouveaux abonnements TV. Dans le segment Consumer, l'entreprise a atteint un total de 1.174.000 clients, soit 6,1 % de plus par rapport à il y a 12 mois.

En définitive, Proximus clôture le 3e trimestre avec un bénéfice net de 116 millions d'euros, en baisse de 27,4% par rapport au 3e trimestre 2020. "Nos résultats du troisième trimestre nous confortent dans nos ambitions pour l'année, avec un Ebitda organique du Groupe qui devrait se situer dans la tranche moyenne à supérieure de notre fourchette de prévisions", déclare Guillaume Boutin, CEO du Groupe Proximus, cité dans le communiqué. Le conseil d'administration a approuvé un dividende intérimaire de 0,50 euro par action qui sera versé en décembre 2021.

Proximus a réalisé un chiffre d'affaires sous-jacent de 1,085 millions d'euros au 3e trimestre 2021 sur le marché belge, soit une baisse de 0,8% par rapport à la même période l'an dernier, indique l'entreprise télécom vendredi. L'Ebitda est en baisse de 3,2%. Sans la contribution de Mobile Viking (dont l'acquisition avait été finalisée au trimestre précédent), le chiffre d'affaires domestique a diminué de 2,1%. Proximus explique cette baisse par des volumes importants dans le segment Consumer (consommateur) en 2020, tandis que la pénurie de semi-conducteurs a pesé sur les marges du matériel ICT dans le segment Entreprise. L'Ebitda domestique de Proximus s'est élevé au total à 424 millions d'euros au troisième trimestre 2021, en recul de 3,2 % par rapport à l'année précédente. L'augmentation organique des dépenses domestiques a été limitée à 0,4 %. Proximus se targue toutefois d'avoir accru ses principales bases clients au 3e trimestre : 58.000 nouvelles cartes Mobile Postpaid, 5.000 nouveaux abonnements internet et 5.000 nouveaux abonnements TV. Dans le segment Consumer, l'entreprise a atteint un total de 1.174.000 clients, soit 6,1 % de plus par rapport à il y a 12 mois. En définitive, Proximus clôture le 3e trimestre avec un bénéfice net de 116 millions d'euros, en baisse de 27,4% par rapport au 3e trimestre 2020. "Nos résultats du troisième trimestre nous confortent dans nos ambitions pour l'année, avec un Ebitda organique du Groupe qui devrait se situer dans la tranche moyenne à supérieure de notre fourchette de prévisions", déclare Guillaume Boutin, CEO du Groupe Proximus, cité dans le communiqué. Le conseil d'administration a approuvé un dividende intérimaire de 0,50 euro par action qui sera versé en décembre 2021.