Cette reconduction salariale, qui consiste en un salaire fixe de 788.000 euros et une partie variable de 236.000 euros, a été approuvée en présence du commissaire du gouvernement, ce qui sous-entend que le ministre Labille était au courant

Cependant, depuis le départ du CEO de Belgacom Didier Bellens, il semblerait que le vent ait tourné et qu'il n'est plus question que le salaire du patron de la poste soit reconduit. "Le gouvernement n'a pas encore d'accord sur le salaire de Thijs", a commenté le cabinet Labille.

Cette reconduction salariale, qui consiste en un salaire fixe de 788.000 euros et une partie variable de 236.000 euros, a été approuvée en présence du commissaire du gouvernement, ce qui sous-entend que le ministre Labille était au courantCependant, depuis le départ du CEO de Belgacom Didier Bellens, il semblerait que le vent ait tourné et qu'il n'est plus question que le salaire du patron de la poste soit reconduit. "Le gouvernement n'a pas encore d'accord sur le salaire de Thijs", a commenté le cabinet Labille.