La direction évoque des perspectives d'avenir très sombres et des pertes cumulées, sur les deux dernières années, s'élevant à 20 millions d'euros pour justifier cette décision.

Dès l'annonce de cette intention de fermeture, la procédure Renault a été enclenchée. Les différentes parties doivent se revoir dans les prochains jours.

La direction évoque des perspectives d'avenir très sombres et des pertes cumulées, sur les deux dernières années, s'élevant à 20 millions d'euros pour justifier cette décision. Dès l'annonce de cette intention de fermeture, la procédure Renault a été enclenchée. Les différentes parties doivent se revoir dans les prochains jours.