Par ailleurs, 20% des travailleurs n'ont même aucune compensation liée à la mobilité et un travailleur sur quatre bénéficiant d'une voiture de société est prêt à échanger sa voiture contre un budget mobilité, plus intéressant en matière de gamme d'avantages.

"Pour les employeurs qui sont en train de réfléchir à la mobilité de demain et aux nouveaux systèmes de rémunération, notamment en ce qui concerne le déplacement domicile-travail, il est important de prendre cette observation en compte", affirme à cet égard Guillaume Bosmans, HR Research Associate chez Securex.

Parmi les raisons évoquées pour échanger leur voiture de société, la volonté de vouloir optimiser son package salarial est la plus souvent citée (41%).

Parmi les avantages disponibles, les travailleurs peuvent bénéficier d'une indemnisation kilométrique (29%) ou d'une indemnisation pour le déplacement domicile-lieu de travail (29%), d'un abonnement aux transports en commun (15%), ou encore d'un vélo de société (2%).

Les chiffres de l'enquête sont issus d'une étude réalisée en mai 2021 par Securex auprès de 1512 travailleurs.

Par ailleurs, 20% des travailleurs n'ont même aucune compensation liée à la mobilité et un travailleur sur quatre bénéficiant d'une voiture de société est prêt à échanger sa voiture contre un budget mobilité, plus intéressant en matière de gamme d'avantages. "Pour les employeurs qui sont en train de réfléchir à la mobilité de demain et aux nouveaux systèmes de rémunération, notamment en ce qui concerne le déplacement domicile-travail, il est important de prendre cette observation en compte", affirme à cet égard Guillaume Bosmans, HR Research Associate chez Securex. Parmi les raisons évoquées pour échanger leur voiture de société, la volonté de vouloir optimiser son package salarial est la plus souvent citée (41%). Parmi les avantages disponibles, les travailleurs peuvent bénéficier d'une indemnisation kilométrique (29%) ou d'une indemnisation pour le déplacement domicile-lieu de travail (29%), d'un abonnement aux transports en commun (15%), ou encore d'un vélo de société (2%). Les chiffres de l'enquête sont issus d'une étude réalisée en mai 2021 par Securex auprès de 1512 travailleurs.