Les faits concernent la valorisation de la société de remplacement de vitrage Belron, dont D'ieteren possède 50% du capital. Alors que les analystes qui suivaient l'action D'Ieteren Group valorisaient Belron, au début du mois de juin 2021, à une valeur d'entreprise comprise entre 12 et 15,3 milliards d'euros, D'Ieteren Group annonce le 12 juillet 2021 que trois nouveaux actionnaires rejoignent le capital de Belron. A l'occasion de cette opération, Belron est valorisée à 21 milliards d'euros.

"A la suite de la publication de ce communiqué de presse, le cours de l'action D'Ieteren Group a augmenté de 22,15%. Monsieur Patrick Peltzer était administrateur de SPDG de l'an 2000 au 30 juin 2022 et représentait SPDG comme administrateur au conseil d'administration de D'Ieteren Group de 2001 à 2010. L'information relative à la valorisation de Belron entre 20 et 21 milliards d'euros, une valeur significativement supérieure à celle estimée par les analystes, était connue par Monsieur Patrick Peltzer dès les jours précédant le 23 juin 2021", explique la FSMA dans un communiqué.

Or, poursuit l'Autorité des services et marchés financiers, en date du 23 juin 2021, Patrick Peltzer a contacté sa banque pour acheter, au cours du marché, 500 actions D'Ieteren Group. Un ordre qui n'a finalement pas été exécuté par la banque mais un autre ordre d'achat de 500 actions D'Ieteren Group a été introduit par Patrick Peltzer auprès d'une autre banque et cet ordre a, lui, été exécuté le 7 juillet 2021.

Une revente de ces 500 actions D'Ieteren Group après la publication du communiqué de presse du 12 juillet 2021 aurait entrainé un bénéfice potentiel de 13.458 euros, selon la FSMA qui considère que l'information relative à la valorisation de Belron était une information privilégiée et que la tentative d'achat et l'achat d'actions D'Ieteren Group par Patrick Peltzer, le 23 juin 2021 et le 7 juillet 2021 respectivement, alors qu'il disposait d'une information privilégiée, constituent des opérations d'initié prohibées par le règlement abus de marché.

L'instruction de la FSMA a débouché sur un règlement transactionnel qui prévoit le paiement d'un montant de 29.958 euros et une publication nominative sur le site web de la FSMA pendant une durée de trois mois.

Les faits concernent la valorisation de la société de remplacement de vitrage Belron, dont D'ieteren possède 50% du capital. Alors que les analystes qui suivaient l'action D'Ieteren Group valorisaient Belron, au début du mois de juin 2021, à une valeur d'entreprise comprise entre 12 et 15,3 milliards d'euros, D'Ieteren Group annonce le 12 juillet 2021 que trois nouveaux actionnaires rejoignent le capital de Belron. A l'occasion de cette opération, Belron est valorisée à 21 milliards d'euros. "A la suite de la publication de ce communiqué de presse, le cours de l'action D'Ieteren Group a augmenté de 22,15%. Monsieur Patrick Peltzer était administrateur de SPDG de l'an 2000 au 30 juin 2022 et représentait SPDG comme administrateur au conseil d'administration de D'Ieteren Group de 2001 à 2010. L'information relative à la valorisation de Belron entre 20 et 21 milliards d'euros, une valeur significativement supérieure à celle estimée par les analystes, était connue par Monsieur Patrick Peltzer dès les jours précédant le 23 juin 2021", explique la FSMA dans un communiqué. Or, poursuit l'Autorité des services et marchés financiers, en date du 23 juin 2021, Patrick Peltzer a contacté sa banque pour acheter, au cours du marché, 500 actions D'Ieteren Group. Un ordre qui n'a finalement pas été exécuté par la banque mais un autre ordre d'achat de 500 actions D'Ieteren Group a été introduit par Patrick Peltzer auprès d'une autre banque et cet ordre a, lui, été exécuté le 7 juillet 2021.Une revente de ces 500 actions D'Ieteren Group après la publication du communiqué de presse du 12 juillet 2021 aurait entrainé un bénéfice potentiel de 13.458 euros, selon la FSMA qui considère que l'information relative à la valorisation de Belron était une information privilégiée et que la tentative d'achat et l'achat d'actions D'Ieteren Group par Patrick Peltzer, le 23 juin 2021 et le 7 juillet 2021 respectivement, alors qu'il disposait d'une information privilégiée, constituent des opérations d'initié prohibées par le règlement abus de marché. L'instruction de la FSMA a débouché sur un règlement transactionnel qui prévoit le paiement d'un montant de 29.958 euros et une publication nominative sur le site web de la FSMA pendant une durée de trois mois.