"Une des plus grandes usines métallurgiques d'Europe est détruite. Les pertes économiques pour l'Ukraine sont immenses", a affirmé la députée Lesia Vasylenko, qui a publié sur son compte Twitter une vidéo montrant d'épaisses colonnes de fumée s'élevant d'un complexe industriel.

Un autre député, Serhiy Taruta, a écrit sur sa page Facebook que les forces russes, qui assiègent Marioupol, "ont pratiquement détruit l'usine".

Le directeur général d'Azovstal, Enver Tskitishvili, a indiqué dans un message vidéo publié sur Telegram que son entreprise avait pris des mesures de précaution dans l'usine dès le début de l'invasion russe le 24 février, pour prévenir tout dommage à l'environnement.

"Les batteries de fours à coke ne représentent plus de danger pour la vie des habitants. Nous avons également arrêté correctement les hauts fourneaux", a-t-il assuré.

"Nous retournerons dans la ville, reconstruirons et ressusciterons l'entreprise", a-t-il promis, sans préciser l'étendue des dégâts.

L'usine Azovstal de Marioupol appartient au groupe Metinvest, contrôlé par l'homme le plus riche d'Ukraine, Rinat Akhmetov.

"Une des plus grandes usines métallurgiques d'Europe est détruite. Les pertes économiques pour l'Ukraine sont immenses", a affirmé la députée Lesia Vasylenko, qui a publié sur son compte Twitter une vidéo montrant d'épaisses colonnes de fumée s'élevant d'un complexe industriel.Un autre député, Serhiy Taruta, a écrit sur sa page Facebook que les forces russes, qui assiègent Marioupol, "ont pratiquement détruit l'usine".Le directeur général d'Azovstal, Enver Tskitishvili, a indiqué dans un message vidéo publié sur Telegram que son entreprise avait pris des mesures de précaution dans l'usine dès le début de l'invasion russe le 24 février, pour prévenir tout dommage à l'environnement."Les batteries de fours à coke ne représentent plus de danger pour la vie des habitants. Nous avons également arrêté correctement les hauts fourneaux", a-t-il assuré."Nous retournerons dans la ville, reconstruirons et ressusciterons l'entreprise", a-t-il promis, sans préciser l'étendue des dégâts.L'usine Azovstal de Marioupol appartient au groupe Metinvest, contrôlé par l'homme le plus riche d'Ukraine, Rinat Akhmetov.