UCB est celle qui a le plus investi dans la recherche et le développement en Belgique en 2010, selon le tableau annuel de la Commission européenne. Celle-ci cherche à encourager les investissements publics, mais aussi privés dans un domaine jugé crucial pour la croissance économique future.

L'entreprise pharmaceutique belge a dépensé, l'an dernier, 701 millions d'euros dans la recherche (40e place). Elle devance nettement Solvay (189 millions), Agfa-Gevaert (157 millions), AB InBev (137 millions) et Umicore (135 millions). Suivent Bekaert, Dexia, Barco, Belgacom et KBC.

Dans l'Union européenne, Volkswagen reste de loin l'entreprise qui investit le plus dans la recherche (6,3 milliards), suivi par Nokia (4,9 milliards), Daimler (4,8 milliards) et Sanofi-Aventis (4,4 milliards).

Globalement, les investissements des principales entreprises de l'Union en R&D ont connu une forte reprise en 2010 (+ 6,1 %) après avoir diminué de 2,6 % l'année précédente.

Máire Geoghegan-Quinn, commissaire européenne à la Recherche, s'est réjouie de cette tendance, tout en soulignant que l'Europe reste à la traîne des Etats-Unis et de certains pays asiatiques. Les Etats-Unis placent en effet cinq entreprises dans le Top 10 mondial (Pfizer, Microsoft, Merck, General Motors et Johnson&Johnson), la Suisse deux (Roche et Novartis), le Japon (Toyota), la Corée du sud (Samsung) et l'UE (Volkswagen) une chacun.

Trends.be, avec Belga

UCB est celle qui a le plus investi dans la recherche et le développement en Belgique en 2010, selon le tableau annuel de la Commission européenne. Celle-ci cherche à encourager les investissements publics, mais aussi privés dans un domaine jugé crucial pour la croissance économique future.L'entreprise pharmaceutique belge a dépensé, l'an dernier, 701 millions d'euros dans la recherche (40e place). Elle devance nettement Solvay (189 millions), Agfa-Gevaert (157 millions), AB InBev (137 millions) et Umicore (135 millions). Suivent Bekaert, Dexia, Barco, Belgacom et KBC.Dans l'Union européenne, Volkswagen reste de loin l'entreprise qui investit le plus dans la recherche (6,3 milliards), suivi par Nokia (4,9 milliards), Daimler (4,8 milliards) et Sanofi-Aventis (4,4 milliards).Globalement, les investissements des principales entreprises de l'Union en R&D ont connu une forte reprise en 2010 (+ 6,1 %) après avoir diminué de 2,6 % l'année précédente.Máire Geoghegan-Quinn, commissaire européenne à la Recherche, s'est réjouie de cette tendance, tout en soulignant que l'Europe reste à la traîne des Etats-Unis et de certains pays asiatiques. Les Etats-Unis placent en effet cinq entreprises dans le Top 10 mondial (Pfizer, Microsoft, Merck, General Motors et Johnson&Johnson), la Suisse deux (Roche et Novartis), le Japon (Toyota), la Corée du sud (Samsung) et l'UE (Volkswagen) une chacun.Trends.be, avec Belga