"L'arrivée d'UberEats permettra à de nombreux restaurants situés à Waterloo mais aussi dans les environs (notamment à Braine-l'Alleud) d'étendre leur zone de chalandise. D'un bon McDo, au mythique Pomme in Love et américain frites de La Pomme, en passant par les nachos de l'Ancho, il y en a pour tous les goûts", affirme la société dans un communiqué.

UberEats a déjà marqué l'actualité de la semaine. Environ 200 militants des syndicats FGTB et CSC s'étaient rassemblés lundi devant le restaurant McDonald's de la Bourse, à Bruxelles, afin de dénoncer le recours à UberEats pour la livraison des hamburgers. Les syndicats s'inquiètent des conditions de travail précaires des livreurs, souvent occupés comme faux indépendants.

"L'arrivée d'UberEats permettra à de nombreux restaurants situés à Waterloo mais aussi dans les environs (notamment à Braine-l'Alleud) d'étendre leur zone de chalandise. D'un bon McDo, au mythique Pomme in Love et américain frites de La Pomme, en passant par les nachos de l'Ancho, il y en a pour tous les goûts", affirme la société dans un communiqué. UberEats a déjà marqué l'actualité de la semaine. Environ 200 militants des syndicats FGTB et CSC s'étaient rassemblés lundi devant le restaurant McDonald's de la Bourse, à Bruxelles, afin de dénoncer le recours à UberEats pour la livraison des hamburgers. Les syndicats s'inquiètent des conditions de travail précaires des livreurs, souvent occupés comme faux indépendants.