Gravaubel

Active dans les travaux routiers et la pose de revêtements, Gravaubel fait partie du groupe Joly qui propose des solutions complètes pour la voirie.

"Nous sommes spécialisés dans la pose de revêtements avec des enrobés hydrocarbonés, explique Pierre Joly, administrateur délégué, et sommes actifs sur des chantiers publics et privés. Notre rayon d'action est de 60 à 80 km au départ de l'Ile Monsin où est implantée l'entreprise. Nous produisons nous-mêmes nos enrobés que nous utilisons directement ou via des sociétés du groupe et que nous vendons également à d'autres entreprises actives en voirie."

Gravaubel qui emploie une septantaine de personnes a enregistré une belle progression de son chiffre d'affaires de 2014 à 2018, passant entre 2014 et 2016 de 22 à 24 millions d'euros, avant de connaître une accélération en 2017 (33 millions) et 2018 (39). Il y a quatre ans, le groupe Joly a investi sur son site liégeois dans une nouvelle centrale de production qui lui a permis de répondre à la demande du marché. "Notre croissance s'explique par les grands chantiers qui ont été mis en oeuvre ces récentes années, notamment par la Sofico, poursuit Pierre Joly. Pour le moment, nous nous trouvons dans une période plus calme."

Gravaubel fait partie du groupe familial Joly qui comprend différentes sociétés complémentaires qui permettent au groupe d'offrir à ses clients des solutions complètes en matière de voirie. Outre notre Gazelle, il comprend quatre autres entreprises. La société liégeoise AB Tech est active dans la construction, la rénovation et l'entretien de voiries, parkings et abords, ainsi que l'égouttage. Basée à Houffalize, Deumer a pour principale activité les travaux de voirie et pose de canalisations en province de Luxembourg. Egalement située en province de Luxembourg, à Jamoigne, la société Lecomte acquise en 2016 par le groupe Joly, est aussi active dans la voirie. Enfin, Gama, située à Bruxelles, est spécialisée dans la pose d'asphalte coulé et présente partout en Belgique.

Capaul

Basée à Eupen, Capaul est une société spécialisée dans la mécanique de haute précision. Ses composants se retrouvent dans une multitude de secteurs.

On peut avoir plus de 150 ans et être une Gazelle dynamique et performante. La preuve avec Capaul, l'un des fleurons de la Communauté germanophone, qui en compte quelques-uns. Nombre de ses entreprises s'illustrent d'ailleurs régulièrement dans nos tableaux. L'origine de cette société localisée à Eupen remonte à 1868. Elle est créée par Eugène Graaf et intervient alors principalement pour des dépannages et des réparations dans les usines textiles de la vallée de la Vesdre. En 1929, la société Graf & Cie devient Fabrique d'outils Capaul. En 1988, Anne Rom et Ludwig Henkes la reprennent et, en 1997, le second rachète l'ensemble des parts.

Aujourd'hui, Capaul est plus que jamais réputée pour sa maîtrise de l'usinage de composants mécaniques destinés à une multitude de secteurs tels que l'aéronautique, le médical, l'industrie textile, l'industrie automobile, l'industrie ferroviaire, la pétrochimie, la fabrication de compresseurs, d'armatures, etc. En 2018, Capaul a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 12 millions d'euros contre 9,4 cinq ans auparavant. Une solide progression qu'elle doit à ses équipes. Car même si Capaul investit dans les machines les plus performantes, son administrateur délégué ne cesse de le répéter depuis toujours : "Les personnes contribuent à 95% de notre succès. Leur participation au développement des activités est essentielle".

Cet investissement dans l'homme, notamment via la formation particulièrement à l'honneur en Communauté germanophone, est profondément inscrit dans l'ADN de Capaul comme le confirme sa devise : "la technologie a besoin des hommes, les hommes ont besoin de la technologie". Un mot encore caractérise l'entreprise eupenoise et peut à lui seul résumer sa philosophie : le respect. Qu'elle décline selon quatre piliers : respect du cahier des charges, respect du délai, respect d'un prix abordable pour le client et respect des hommes. Une philosophie qui a contribué au succès d'une entreprise discrète qui a remarquablement progressé depuis que Ludwig Henkes l'a rejointe il y a plus de 30 ans - elle comptait à l'époque une douzaine de personnes contre 75 aujourd'hui.

Eteamsys

Agence digitale orientée sur la performance, Eteamsys offre les compétences et l'expertise de ses équipes à la seule chose qui, au final, compte pour ses clients : les résultats.

C'est en 2001 qu'Eteamsys est créée au Luxembourg par Mike Mitchell, suivie quelques années plus tard par le lancement d'une entité belge basée à Liège et dans laquelle il sera rejoint par son fils Dean. Aujourd'hui, ils sont tous deux à la tête d'une agence digitale qui a fortement progressé et compte une quarantaine de collaborateurs - 30 en Belgique et 10 au grand-duché. "Notre croissance s'explique par la qualité des services que nous proposons et par le transfert de plus en plus marqué des budgets marketing de l'offline vers l'online, analyse Mike Mitchell. Par ailleurs, de plus en plus d'entreprises sont conscientes aujourd'hui de l'importance du digital pour les activités."

Une croissance qui devrait se poursuivre selon les responsables d'Eteamsys lorsque l'on sait que la Belgique est encore un retard en matière de digitalisation, du moins en comparaison à ses voisins tels que les Pays-Bas ou la France. Mais encore faut-il aborder la digitalisation de manière efficace et c'est ici qu'intervient Eteamsys. "Notre objectif vise à offrir à nos clients une panoplie complète de services digitaux tels que création de sites, expérience utilisateur, le référencement naturel et payant, le community management, etc., avec un seul but au final : la performance. Nous menons pour le compte de nos clients des actions qui leur apportent un retour sur investissement important. Chaque action doit être rentable."

La société liégeoise recrute ses clients dans toute la Belgique et tous secteurs confondus. Pour soutenir la croissance, elle est toujours en quête de nouveaux collaborateurs pour venir renforcer ses équipes. "Ce sont elles qui ont réalisé cette progression, soulignent Mike et Dean Mitchell. C'est grâce à la force et aux compétences de nos équipes que nous avons obtenu ces résultats. Sans eux, il n'y a pas de société car nous ne vendons pas de produits à nos clients mais de l'expertise." Une expertise qu'Eteamsys améliore continuellement en formant en permanence l'ensemble du staff, patrons compris.

GravaubelActive dans les travaux routiers et la pose de revêtements, Gravaubel fait partie du groupe Joly qui propose des solutions complètes pour la voirie."Nous sommes spécialisés dans la pose de revêtements avec des enrobés hydrocarbonés, explique Pierre Joly, administrateur délégué, et sommes actifs sur des chantiers publics et privés. Notre rayon d'action est de 60 à 80 km au départ de l'Ile Monsin où est implantée l'entreprise. Nous produisons nous-mêmes nos enrobés que nous utilisons directement ou via des sociétés du groupe et que nous vendons également à d'autres entreprises actives en voirie."Gravaubel qui emploie une septantaine de personnes a enregistré une belle progression de son chiffre d'affaires de 2014 à 2018, passant entre 2014 et 2016 de 22 à 24 millions d'euros, avant de connaître une accélération en 2017 (33 millions) et 2018 (39). Il y a quatre ans, le groupe Joly a investi sur son site liégeois dans une nouvelle centrale de production qui lui a permis de répondre à la demande du marché. "Notre croissance s'explique par les grands chantiers qui ont été mis en oeuvre ces récentes années, notamment par la Sofico, poursuit Pierre Joly. Pour le moment, nous nous trouvons dans une période plus calme."Gravaubel fait partie du groupe familial Joly qui comprend différentes sociétés complémentaires qui permettent au groupe d'offrir à ses clients des solutions complètes en matière de voirie. Outre notre Gazelle, il comprend quatre autres entreprises. La société liégeoise AB Tech est active dans la construction, la rénovation et l'entretien de voiries, parkings et abords, ainsi que l'égouttage. Basée à Houffalize, Deumer a pour principale activité les travaux de voirie et pose de canalisations en province de Luxembourg. Egalement située en province de Luxembourg, à Jamoigne, la société Lecomte acquise en 2016 par le groupe Joly, est aussi active dans la voirie. Enfin, Gama, située à Bruxelles, est spécialisée dans la pose d'asphalte coulé et présente partout en Belgique. CapaulBasée à Eupen, Capaul est une société spécialisée dans la mécanique de haute précision. Ses composants se retrouvent dans une multitude de secteurs.On peut avoir plus de 150 ans et être une Gazelle dynamique et performante. La preuve avec Capaul, l'un des fleurons de la Communauté germanophone, qui en compte quelques-uns. Nombre de ses entreprises s'illustrent d'ailleurs régulièrement dans nos tableaux. L'origine de cette société localisée à Eupen remonte à 1868. Elle est créée par Eugène Graaf et intervient alors principalement pour des dépannages et des réparations dans les usines textiles de la vallée de la Vesdre. En 1929, la société Graf & Cie devient Fabrique d'outils Capaul. En 1988, Anne Rom et Ludwig Henkes la reprennent et, en 1997, le second rachète l'ensemble des parts.Aujourd'hui, Capaul est plus que jamais réputée pour sa maîtrise de l'usinage de composants mécaniques destinés à une multitude de secteurs tels que l'aéronautique, le médical, l'industrie textile, l'industrie automobile, l'industrie ferroviaire, la pétrochimie, la fabrication de compresseurs, d'armatures, etc. En 2018, Capaul a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 12 millions d'euros contre 9,4 cinq ans auparavant. Une solide progression qu'elle doit à ses équipes. Car même si Capaul investit dans les machines les plus performantes, son administrateur délégué ne cesse de le répéter depuis toujours : "Les personnes contribuent à 95% de notre succès. Leur participation au développement des activités est essentielle".Cet investissement dans l'homme, notamment via la formation particulièrement à l'honneur en Communauté germanophone, est profondément inscrit dans l'ADN de Capaul comme le confirme sa devise : "la technologie a besoin des hommes, les hommes ont besoin de la technologie". Un mot encore caractérise l'entreprise eupenoise et peut à lui seul résumer sa philosophie : le respect. Qu'elle décline selon quatre piliers : respect du cahier des charges, respect du délai, respect d'un prix abordable pour le client et respect des hommes. Une philosophie qui a contribué au succès d'une entreprise discrète qui a remarquablement progressé depuis que Ludwig Henkes l'a rejointe il y a plus de 30 ans - elle comptait à l'époque une douzaine de personnes contre 75 aujourd'hui. EteamsysAgence digitale orientée sur la performance, Eteamsys offre les compétences et l'expertise de ses équipes à la seule chose qui, au final, compte pour ses clients : les résultats. C'est en 2001 qu'Eteamsys est créée au Luxembourg par Mike Mitchell, suivie quelques années plus tard par le lancement d'une entité belge basée à Liège et dans laquelle il sera rejoint par son fils Dean. Aujourd'hui, ils sont tous deux à la tête d'une agence digitale qui a fortement progressé et compte une quarantaine de collaborateurs - 30 en Belgique et 10 au grand-duché. "Notre croissance s'explique par la qualité des services que nous proposons et par le transfert de plus en plus marqué des budgets marketing de l'offline vers l'online, analyse Mike Mitchell. Par ailleurs, de plus en plus d'entreprises sont conscientes aujourd'hui de l'importance du digital pour les activités."Une croissance qui devrait se poursuivre selon les responsables d'Eteamsys lorsque l'on sait que la Belgique est encore un retard en matière de digitalisation, du moins en comparaison à ses voisins tels que les Pays-Bas ou la France. Mais encore faut-il aborder la digitalisation de manière efficace et c'est ici qu'intervient Eteamsys. "Notre objectif vise à offrir à nos clients une panoplie complète de services digitaux tels que création de sites, expérience utilisateur, le référencement naturel et payant, le community management, etc., avec un seul but au final : la performance. Nous menons pour le compte de nos clients des actions qui leur apportent un retour sur investissement important. Chaque action doit être rentable."La société liégeoise recrute ses clients dans toute la Belgique et tous secteurs confondus. Pour soutenir la croissance, elle est toujours en quête de nouveaux collaborateurs pour venir renforcer ses équipes. "Ce sont elles qui ont réalisé cette progression, soulignent Mike et Dean Mitchell. C'est grâce à la force et aux compétences de nos équipes que nous avons obtenu ces résultats. Sans eux, il n'y a pas de société car nous ne vendons pas de produits à nos clients mais de l'expertise." Une expertise qu'Eteamsys améliore continuellement en formant en permanence l'ensemble du staff, patrons compris.