Nyrstar fait face à des difficultés financières et a examiné la restructuration de ses dettes, désormais terminée. Cet examen a mis en évidence un besoin de financement supplémentaire important que le groupe ne peut satisfaire sans une réduction significative de son endettement, ajoute l'entreprise dans un communiqué lundi.

Nyrstar a conclu un accord de blocage avec les représentants de ses principaux créanciers, qui définit les conditions de la recapitalisation du groupe. Celles-ci prévoient la vente du groupe opérationnel à Newco, une nouvelle filiale anglaise de la société, dont Trafigura deviendra propriétaire à 98%.

Nyrstar en détiendra 2%. La non-application des conditions de recapitalisation entraînera vraisemblablement une insolvabilité de la société et du groupe, susceptible d'entraîner des dommages importants pour les clients, les fournisseurs et les 4.100 employés du groupe, ajoute Nyrstar. Suspendue depuis le 8 avril, la cotation du titre a repris lundi.