Au cours d'une conférence de presse, la première d'un haut responsable de Toyota au Japon depuis l'éclatement de la crise, le vice-président Shinichi Sasaki a renouvelé les excuses du groupe à l'égard des automobilistes affectés.

"Aux propriétaires des véhicules rappelés et à tous nos clients dans le monde, nous présentons nos sincères excuses pour les troubles causés", a déclaré M. Sasaki. Le vice-président de Toyota a réfuté les critiques selon lesquelles le constructeur, devenu numéro un mondial en 2008, aurait sacrifié la légendaire qualité de ses voitures pour atteindre plus vite cette consécration. Il a reconnu que le délai entre l'annonce des rappels, la semaine dernière, et celle des premières mesures prises, lundi, avait été long. "Dans le cas présent, nous avons jugé prioritaire d'émettre un avertissement", a expliqué M. Sasaki.

Toyota a rappelé près de 4,5 millions de véhicules en Amérique du Nord, en Europe et en Chine en raison d'une pédale d'accélérateur qui peut rester coincée en position enfoncée. La production et les ventes de huit modèles ont été suspendues en Amérique du Nord, une mesure sans précédent. Depuis l'automne dernier, Toyota a également rappelé quelque 5,3 millions de voitures en Amérique du Nord en raison d'un tapis de sol amovible susceptible de bloquer la pédale d'accélérateur.

Trends.be, avec Belga

Au cours d'une conférence de presse, la première d'un haut responsable de Toyota au Japon depuis l'éclatement de la crise, le vice-président Shinichi Sasaki a renouvelé les excuses du groupe à l'égard des automobilistes affectés. "Aux propriétaires des véhicules rappelés et à tous nos clients dans le monde, nous présentons nos sincères excuses pour les troubles causés", a déclaré M. Sasaki. Le vice-président de Toyota a réfuté les critiques selon lesquelles le constructeur, devenu numéro un mondial en 2008, aurait sacrifié la légendaire qualité de ses voitures pour atteindre plus vite cette consécration. Il a reconnu que le délai entre l'annonce des rappels, la semaine dernière, et celle des premières mesures prises, lundi, avait été long. "Dans le cas présent, nous avons jugé prioritaire d'émettre un avertissement", a expliqué M. Sasaki. Toyota a rappelé près de 4,5 millions de véhicules en Amérique du Nord, en Europe et en Chine en raison d'une pédale d'accélérateur qui peut rester coincée en position enfoncée. La production et les ventes de huit modèles ont été suspendues en Amérique du Nord, une mesure sans précédent. Depuis l'automne dernier, Toyota a également rappelé quelque 5,3 millions de voitures en Amérique du Nord en raison d'un tapis de sol amovible susceptible de bloquer la pédale d'accélérateur. Trends.be, avec Belga