Les véhicules arboreront une esthétique différente et seront vendus sous leur marque respective, Z4 pour l'allemand, Supra pour le japonais qui lancera ainsi un nouveau modèle de cette gamme très appréciée vendue de 1978 à 2002, croit savoir le journal.

Outre la mise en place d'une plate-forme commune, les deux groupes envisagent une fabrication conjointe. Ce projet avait été partiellement dévoilé fin 2013 dans la presse allemande par un responsable de BMW, qui promettait alors l'avènement de "la voiture de sport du 21e siècle". Contacté par l'AFP, un porte-parole de Toyota a assuré que "les types de véhicules n'avaient pas encore été décidés".

BMW et Toyota entretiennent un étroit partenariat, qui se traduit par des coopérations par exemple dans la recherche sur les voitures électriques, les piles à combustible à hydrogène, les matériaux composites (la fibre de carbone, dans laquelle BMW a beaucoup investi), ou encore les moteurs diesel.

Les deux groupes avaient amorcé l'idée de travailler de concert sur les nouveaux types de véhicules respectueux de l'environnement fin 2011, avant d'approfondir cet accord et de l'officialiser en janvier 2013.

Les véhicules arboreront une esthétique différente et seront vendus sous leur marque respective, Z4 pour l'allemand, Supra pour le japonais qui lancera ainsi un nouveau modèle de cette gamme très appréciée vendue de 1978 à 2002, croit savoir le journal. Outre la mise en place d'une plate-forme commune, les deux groupes envisagent une fabrication conjointe. Ce projet avait été partiellement dévoilé fin 2013 dans la presse allemande par un responsable de BMW, qui promettait alors l'avènement de "la voiture de sport du 21e siècle". Contacté par l'AFP, un porte-parole de Toyota a assuré que "les types de véhicules n'avaient pas encore été décidés". BMW et Toyota entretiennent un étroit partenariat, qui se traduit par des coopérations par exemple dans la recherche sur les voitures électriques, les piles à combustible à hydrogène, les matériaux composites (la fibre de carbone, dans laquelle BMW a beaucoup investi), ou encore les moteurs diesel. Les deux groupes avaient amorcé l'idée de travailler de concert sur les nouveaux types de véhicules respectueux de l'environnement fin 2011, avant d'approfondir cet accord et de l'officialiser en janvier 2013.