En présentant la nouvelle stratégie de la marque l'été dernier, son CEO Vincent Nolf avait d'ailleurs joué cartes sur table. " En 2019, nos actionnaires veulent des résultats ", avait-il déclaré. C'est que depuis 2015, le groupe allemand Metro a dû venir à l'aide de sa filiale belge à huit reprises, y injectant au total 320 millions d'euros. Dernière injectio...