Quatre entreprises offriront des titres-repas électroniques en Belgique : outre Sodexo, Edenred (ex-Accor) et E-ve, Monizze compte se lancer sur ce marché, annonce mardi De Tijd. Monizze collabore avec Pingping, la plateforme de micro-paiements mobiles de Belgacom, et Payfair.

L'arrêté royal qui devrait être publié dans les prochains jours au Moniteur belge, selon La Libre Belgique, a pour objectif de simplifier le système des titres-repas et de définir les critères d'agréation des nouveaux acteurs potentiels sur ce marché.

Le chèque-repas papier ne disparaîtra pas pour autant dans l'immédiat. D'après Vincent Van Quickenborne, ministre pour l'Entreprise, cité par La Libre Belgique, une évaluation de la nouvelle loi sera effectuée dans trois ans et, "à ce moment-là seulement, l'abrogation du système papier pourrait être envisagée".

Trends.be, avec Belga

Quatre entreprises offriront des titres-repas électroniques en Belgique : outre Sodexo, Edenred (ex-Accor) et E-ve, Monizze compte se lancer sur ce marché, annonce mardi De Tijd. Monizze collabore avec Pingping, la plateforme de micro-paiements mobiles de Belgacom, et Payfair.L'arrêté royal qui devrait être publié dans les prochains jours au Moniteur belge, selon La Libre Belgique, a pour objectif de simplifier le système des titres-repas et de définir les critères d'agréation des nouveaux acteurs potentiels sur ce marché.Le chèque-repas papier ne disparaîtra pas pour autant dans l'immédiat. D'après Vincent Van Quickenborne, ministre pour l'Entreprise, cité par La Libre Belgique, une évaluation de la nouvelle loi sera effectuée dans trois ans et, "à ce moment-là seulement, l'abrogation du système papier pourrait être envisagée".Trends.be, avec Belga