L'aéroport de Zaventem a accueilli exactement 2.488.142 personnes le mois dernier. Le nombre de passagers au départ a progressé de 1,8% par rapport à septembre 2018, tandis que le nombre de passagers en correspondance a augmenté de 1,5%.

Cette croissance est néanmoins inférieure aux prévisions. "La faillite du tour-opérateur Thomas Cook joue un rôle important à ce sujet. Cela a des conséquences non seulement pour Brussels Airlines, mais également pour d'autres compagnies aériennes qui desservent la Tunisie et la Turquie", précise Brussels Airport. "La faillite d'Adria Airways - avec la disparition de vols à destination et en provenance de Ljubljana - et les deux journées de grève chez British Airways ont également influencé les résultats de septembre".

Le trafic longue distance a par ailleurs enregistré une croissance de 5,6% le mois dernier. "Cette augmentation est principalement due à Ethiopian Airlines, United Airlines, Emirates et ANA", ajoute-t-on.

Concernant le transport de marchandises, Brussels Airport constate une baisse de 12,3% par rapport à septembre dernier et l'explique par "l'incertitude économique internationale" persistante. Le volume total du fret en particulier a fortement chuté, de 30,5%, tandis que celui des services de courrier express a diminué de 3,3%.