Il s'agit toutefois encore d'une estimation provisoire du coût total.

Quelque 82.000 voyageurs ont été affectés par la faillite du voyagiste britannique en Belgique, d'après le Fonds de garantie voyages. Environ 13.000 d'entre eux qui se trouvaient en vacances à ce moment-là ont dû être rapatriés, tandis que les autres ont vu leurs projets de voyage tomber à l'eau.

Tous ont pu introduire un dossier de réclamation via le site internet du Fonds. Un peu plus de 24.000 ont ainsi été réceptionnés jusqu'à présent et 2.000 devraient encore s'y ajouter.

Les doléances sont traitées dans un centre de réclamation nouvellement établi. Seize anciens collaborateurs de Thomas Cook/Neckermann y travaillent. Mark De Vriendt espère que les premiers remboursements seront effectués d'ici fin novembre. Les dossiers seront traités par ordre chronologique, en fonction de la date de départ.

Le Fonds de garantie de voyage souligne que de nombreux dossiers sont incomplets. Par exemple, les bons de commande joints sont parfois incomplets, le numéro de réservation est incorrect ou les reçus de paiement ne sont pas légalement valables. Il précise également que les frais en dehors du voyage (frais de visa, assurance voyage souscrite séparément, etc.) ne sont pas remboursés.

Cet organisme d'assurance a été mis en place par le secteur du voyage lui-même. Ce sont d'ailleurs les tour-opérateurs et les agences de voyages qui l'alimentent.