Des discussions auraient déjà eu lieu au sein de Thomas Cook afin de déterminer comment la compagnie pourrait éventuellement quitter le giron du tour-opérateur. L'argent généré par la vente servirait à éponger les dettes et à investir dans le développement des activités restantes. Les sources interrogées par l'hebdomadaire indiquent les discussions n'en sont qu'au stade embryonnaire.

En Belgique, la compagnie Thomas Cook Airlines existait jusque l'année passée, mais ses activités ont été reprises par Brussels Airlines. Thomas Cook Airlines doit faire face à la concurrence des compagnies low cost Ryanair et easyJet.

Des discussions auraient déjà eu lieu au sein de Thomas Cook afin de déterminer comment la compagnie pourrait éventuellement quitter le giron du tour-opérateur. L'argent généré par la vente servirait à éponger les dettes et à investir dans le développement des activités restantes. Les sources interrogées par l'hebdomadaire indiquent les discussions n'en sont qu'au stade embryonnaire. En Belgique, la compagnie Thomas Cook Airlines existait jusque l'année passée, mais ses activités ont été reprises par Brussels Airlines. Thomas Cook Airlines doit faire face à la concurrence des compagnies low cost Ryanair et easyJet.