"Ce n'est pas illégal de commercialiser des données des clients. Mais tout doit se dérouler conformément à la loi", a expliqué Jan Moers mardi. L'organisation Test-Achats attend l'avis de la commission de la vie privée pour savoir si elle décide de prendre des mesures.

La loi prévoit que le client doit donner une autorisation spéciale à la banque pour que ses données soient transmises à un partenaire commercial. "BNP Paribas Fortis doit préciser cet aspect dans ses conditions générales afin que le client sache de quelle manière sont utilisées ses données. Par ailleurs, le consommateur doit avoir, à tout moment, la possibilité d'annuler cette autorisation", explique M. Moers.

"Ce n'est pas illégal de commercialiser des données des clients. Mais tout doit se dérouler conformément à la loi", a expliqué Jan Moers mardi. L'organisation Test-Achats attend l'avis de la commission de la vie privée pour savoir si elle décide de prendre des mesures. La loi prévoit que le client doit donner une autorisation spéciale à la banque pour que ses données soient transmises à un partenaire commercial. "BNP Paribas Fortis doit préciser cet aspect dans ses conditions générales afin que le client sache de quelle manière sont utilisées ses données. Par ailleurs, le consommateur doit avoir, à tout moment, la possibilité d'annuler cette autorisation", explique M. Moers.