"Un employeur peut octroyer cette indemnité d'un montant maximal de 134,71 euros par mois (montant indexé au 1er février 2022) aux travailleurs qui effectuent du télétravail de manière structurelle et sur base régulière pendant une partie substantielle de leur temps de travail, c'est-à-dire à raison de l'équivalent d'une journée de travail par semaine", explique le prestataire de services. Cette évaluation s'effectue sur une base mensuelle.

Comme son nom le laisse penser, l'indemnité forfaitaire de bureau couvre tous les frais de bureau. "Il s'agit de tous les frais qui doivent être engagés couramment pour pouvoir exercer une activité professionnelle de manière normale", précise encore Isabelle Caluwaerts, Legal Expert chez Partena Professional.

En outre, le nombre de travailleurs bénéficiant de l'indemnité de télétravail a été multiplié par 29 entre février 2020 - juste avant la pandémie - et novembre 2021. 4,9% des travailleurs ont reçu une indemnité forfaitaire de bureau pour cette même période.

"Après une baisse durant la période s'étalant de juillet à octobre 2021, le nombre de travailleurs bénéficiant de cette indemnité a augmenté de 10% pendant le mois de novembre", analyse le prestataire de services. "Le retour des mesures obligeant le travail à domicile a plus que probablement été la cause de cette augmentation. À partir de décembre 2021, le pourcentage de travailleurs bénéficiant de cette indemnité a lentement diminué pour s'établir à 4% pour janvier 2022".

Ces chiffres sont issus d'un échantillon de 265.000 travailleurs de Partena Professional.

"Un employeur peut octroyer cette indemnité d'un montant maximal de 134,71 euros par mois (montant indexé au 1er février 2022) aux travailleurs qui effectuent du télétravail de manière structurelle et sur base régulière pendant une partie substantielle de leur temps de travail, c'est-à-dire à raison de l'équivalent d'une journée de travail par semaine", explique le prestataire de services. Cette évaluation s'effectue sur une base mensuelle. Comme son nom le laisse penser, l'indemnité forfaitaire de bureau couvre tous les frais de bureau. "Il s'agit de tous les frais qui doivent être engagés couramment pour pouvoir exercer une activité professionnelle de manière normale", précise encore Isabelle Caluwaerts, Legal Expert chez Partena Professional. En outre, le nombre de travailleurs bénéficiant de l'indemnité de télétravail a été multiplié par 29 entre février 2020 - juste avant la pandémie - et novembre 2021. 4,9% des travailleurs ont reçu une indemnité forfaitaire de bureau pour cette même période. "Après une baisse durant la période s'étalant de juillet à octobre 2021, le nombre de travailleurs bénéficiant de cette indemnité a augmenté de 10% pendant le mois de novembre", analyse le prestataire de services. "Le retour des mesures obligeant le travail à domicile a plus que probablement été la cause de cette augmentation. À partir de décembre 2021, le pourcentage de travailleurs bénéficiant de cette indemnité a lentement diminué pour s'établir à 4% pour janvier 2022". Ces chiffres sont issus d'un échantillon de 265.000 travailleurs de Partena Professional.