Les régulateurs des médias et des télécoms ont remis en fin de semaine dernière leurs projets de décision proposant de nouveaux tarifs mensuels de gros pour l'accès aux réseaux des câblo-opérateurs Telenet, Brutélé et Nethys. Leur démarche vise à promouvoir la concurrence en garantissant que les opérateurs alternatifs paient un tarif équitable pour utiliser ces réseaux.

D'après les exemples mentionnés dans le communiqué de l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT), il apparait que ces prix de gros vont probablement clairement baisser.

"Nous sommes très déçus du résultat actuel, car il ne reflète pas nos propositions et les commentaires formulés", a réagi jeudi le CEO de Telenet, John Porter.

Le groupe de télécoms estime que la tarification proposée "ne reflète aucunement" ses efforts d'investissements et "ne favorise pas un environnement propice à l'investissement pour l'avenir".

"Nous allons dès lors combattre cette proposition au cours de la période de consultation et demander que les tarifs soient revus à la hausse", prévient John Porter.