Le décret, qui réglemente le visionnage en différé, oblige Telenet à obtenir le consentement des chaînes avant de proposer toute nouvelle fonctionnalité pour la télévision. Cette obligation ne s'applique cependant pas aux entreprises internationales comme Google et Apple ou aux plates-formes comme Bhaalu.

"Ce sont des entreprises actives sur le même marché", indique le porte-parole de Telenet au Tijd. "Si elles ne doivent pas respecter les mêmes conditions, elles ont alors un avantage concurrentiel."

Le décret, qui réglemente le visionnage en différé, oblige Telenet à obtenir le consentement des chaînes avant de proposer toute nouvelle fonctionnalité pour la télévision. Cette obligation ne s'applique cependant pas aux entreprises internationales comme Google et Apple ou aux plates-formes comme Bhaalu. "Ce sont des entreprises actives sur le même marché", indique le porte-parole de Telenet au Tijd. "Si elles ne doivent pas respecter les mêmes conditions, elles ont alors un avantage concurrentiel."