Le Syndicat des Indépendants et des PME (SDI) avait affirmé fin mai que les boîtiers GPS de contrôle de la taxe kilométrique belge, distribués par les sociétés Satellic et Axxès, présentaient un rayonnement magnétique dangereux pour la santé des conducteurs. L'organisation a en effet reçu plusieurs plaintes de routiers qui souffrent de maux de tête. Deux membres néerlandais du Parlement européen avaient également réclamé une étude sur les répercussions sur la santé des boîtiers OBU.

Les premiers tests semblent donc négatifs. Le SDI considère cependant que les normes européennes sont très élevées et précise que les tests n'en sont qu'à la phase initiale.

Le Syndicat des Indépendants et des PME (SDI) avait affirmé fin mai que les boîtiers GPS de contrôle de la taxe kilométrique belge, distribués par les sociétés Satellic et Axxès, présentaient un rayonnement magnétique dangereux pour la santé des conducteurs. L'organisation a en effet reçu plusieurs plaintes de routiers qui souffrent de maux de tête. Deux membres néerlandais du Parlement européen avaient également réclamé une étude sur les répercussions sur la santé des boîtiers OBU. Les premiers tests semblent donc négatifs. Le SDI considère cependant que les normes européennes sont très élevées et précise que les tests n'en sont qu'à la phase initiale.