"La majorité des besoins des patients, non comblés à ce jour, sont en médecine spécialisée. Au cours des prochaines années, Takeda va se focaliser sur des traitements innovants contre le cancer (oncologie) et les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin", précise la société.

Dans le cadre de la réorganisation envisagée, 45 personnes pourraient perdre leur emploi dans des fonctions de délégués médicaux et de fonctions de support.