Les syndicats ont qualifié les discussions avec la direction du manutentionnaire de "très constructives" ce mercredi. La direction a confirmé ce sentiment. Aucune action n'est prévue d'ici jeudi. "Toutes sortes d'actions sont temporairement suspendues", assure Fouad Bougrine du syndicat libéral ACLVB (pendant flamand de la CGSLB).

Le texte dont ils ont accouché, après cinq heures de négociations, prévoit d'engager le personnel nécessaire au "passenger service", un recrutement au niveau du service "load control", ainsi que le versement de primes pour récompenser le personnel en cette période estivale chargée par les départs en vacances. Le plan prévoit également de déterminer le nombre de personnes à engager dans le futur.

La direction s'est dite "satisfaite" de la façon dont les discussions ont été menées. Swissport assure également que l'accord sur les primes ainsi que le recrutement d'effectifs nécessaires sera respecté. Un plan détaillé devra être mis en place avant décembre prochain "afin d'assurer la saison 2020", a encore précisé le représentant syndical. Les syndicats insistent cependant sur le fait qu'ils n'exigent pas des recrutements supplémentaires, mais bien que les effectifs soient au complet.

Les travailleurs dénoncent en effet un sous-effectif qui entraîne une charge de travail trop "intenable". "Dans le service du 'load control', il faudrait idéalement 110 à 120 personnes, actuellement ils ne sont que 90", explique M. Van Camp. Il précise que l'action menée mardi ne visait pas "à punir les voyageurs", mais servait plutôt de sonnette d'alarme vis à vis de la direction qui n'avait avancé aucune proposition concrète. La prochaine rencontre avec la direction de Swissport est prévue jeudi de la semaine prochaine à 11h00, mais cette fois sans médiateur.