Depuis la déclaration de faillite de Swissport début juin, la Française Alyzia fait office de remplaçant temporaire à Zaventem. La société bénéficie d'une licence temporaire de 6 mois, pour officier aux côtés d'Aviapartner à l'aéroport.

Pour le remplacement structurel, il faut cependant une nouvelle procédure de sélection, qui est désormais lancée. Il ressort de la procédure d'adjudication que deux manutentionnaires distincts pourraient théoriquement être choisis, pour deux paquets de tâches différents.

Alyzia a déjà laissé entendre être candidate à la licence permanente.

Depuis la déclaration de faillite de Swissport début juin, la Française Alyzia fait office de remplaçant temporaire à Zaventem. La société bénéficie d'une licence temporaire de 6 mois, pour officier aux côtés d'Aviapartner à l'aéroport. Pour le remplacement structurel, il faut cependant une nouvelle procédure de sélection, qui est désormais lancée. Il ressort de la procédure d'adjudication que deux manutentionnaires distincts pourraient théoriquement être choisis, pour deux paquets de tâches différents. Alyzia a déjà laissé entendre être candidate à la licence permanente.