Dans le détail, la holding du milliardaire belge Albert Frère a cédé 65 millions d'actions GDF Suez, représentant environ 8% de ses actifs. Cette opération va permettre à GBL d'enregistrer une plus-value consolidée "de l'ordre de 80 millions d'euros" qui lui "permet de compenser la dépréciation de 65 millions d'euros" enregistrée au 1er trimestre, indique le groupe dans un communiqué.

Avant cette cession, Bruxelles Lambert détenait 5,1% du capital de GDF Suez, ce qui en faisait le 2e actionnaire du groupe derrière l'Etat français (36,7%). Il devrait le rester juste devant les salariés et l'autocontrôle (2,3% chacun), avec une participation de désormais 2,4%.

Cette opération "s'inscrit dans la continuité de la stratégie énoncée d'optimisation de l'équilibre sectoriel du portefeuille et de la flexibilité financière", ont indiqué Ian Gallienne et Gérard Lamarche, les administrateurs délégués de GBL, cités dans le communiqué.

Au 31 mars, le portefeuille de la holding affichait une valeur de 13,6 milliards d'euros. Outre GDF Suez, il était composé de participations notamment dans Imerys (minéraux), le cimentier Lafarge, Pernod Ricard, Suez Environnement, le pétrolier Total et le géant de l'énergie Iberdrola.

Dans le détail, la holding du milliardaire belge Albert Frère a cédé 65 millions d'actions GDF Suez, représentant environ 8% de ses actifs. Cette opération va permettre à GBL d'enregistrer une plus-value consolidée "de l'ordre de 80 millions d'euros" qui lui "permet de compenser la dépréciation de 65 millions d'euros" enregistrée au 1er trimestre, indique le groupe dans un communiqué. Avant cette cession, Bruxelles Lambert détenait 5,1% du capital de GDF Suez, ce qui en faisait le 2e actionnaire du groupe derrière l'Etat français (36,7%). Il devrait le rester juste devant les salariés et l'autocontrôle (2,3% chacun), avec une participation de désormais 2,4%. Cette opération "s'inscrit dans la continuité de la stratégie énoncée d'optimisation de l'équilibre sectoriel du portefeuille et de la flexibilité financière", ont indiqué Ian Gallienne et Gérard Lamarche, les administrateurs délégués de GBL, cités dans le communiqué. Au 31 mars, le portefeuille de la holding affichait une valeur de 13,6 milliards d'euros. Outre GDF Suez, il était composé de participations notamment dans Imerys (minéraux), le cimentier Lafarge, Pernod Ricard, Suez Environnement, le pétrolier Total et le géant de l'énergie Iberdrola.