Une page s'est tournée sur tout éventuel futur industriel sur le site de l'ancienne confiserie Lamy-Lutti à Bois d'Haine: l'homme d'affaires Stephan Jourdain a racheté au propriétaire allemand, le groupe Katjes International, les 5 hectares de l'ancienne entreprise, et, selon la Nouvelle Gazette du Centre, souhaiterait y construire des appartements.

Un important incendie avait dévasté le site industriel de la confiserie le 10 octobre 2013. La direction allemande de l'entreprise avait annoncé le 20 décembre 2013 qu'elle ne comptait pas poursuivre ses activités à Bois-d'Haine et qu'elle était dans l'incapacité de reconstruire une usine dans la région du Centre.

Les 152 travailleurs de l'entreprise, en chômage temporaire depuis le jour du sinistre, avaient perdu leur emploi dès le 11 janvier 2014 pour cause de force majeure. Les travailleurs avaient pu bénéficier du fonds de fermeture et d'un dédommagement "moral".

L'entreprise bruxelloise de confiserie Warnimont s'était alors intéressée au site de Lamy-Lutti dans le but, selon le Setca-Centre, de délocaliser une partie de sa production dans la région du Centre. La confiserie bruxelloise a toutefois récemment retiré sa marque d'intérêt, les travaux de déblaiement et de dépollution du site ayant pris beaucoup de retard.