Abbott veut supprimer 3.000 emplois, une décision qui fait partie d'un plan de restructuration adopté dans la foulée de la reprise, voici quelques mois, de la division pharmaceutique de Solvay. Une bonne partie des emplois disparaîtront en Europe, dans les départements vente, recherche et développement, et marketing et production, a indiqué une porte-parole du groupe américain à l'agence de presse financière Bloomberg.

Selon le site Internet du Tijd, il s'agit en grande partie d'anciens employés de Solvay. Le siège principal de Solvay Pharma aux Etats-Unis serait fermé, ainsi que le site de Weesp, aux Pays-Bas.

Le groupe pharmaceutique américain a finalisé, au premier trimestre de 2010, le rachat des activités pharmaceutiques de Solvay pour une valeur totale d'environ 5,2 milliards d'euros. La restructuration coûtera à Abbott entre 810 millions et 970 millions d'euros sur les deux prochaines années.

Trends.be, avec Belga

Abbott veut supprimer 3.000 emplois, une décision qui fait partie d'un plan de restructuration adopté dans la foulée de la reprise, voici quelques mois, de la division pharmaceutique de Solvay. Une bonne partie des emplois disparaîtront en Europe, dans les départements vente, recherche et développement, et marketing et production, a indiqué une porte-parole du groupe américain à l'agence de presse financière Bloomberg.Selon le site Internet du Tijd, il s'agit en grande partie d'anciens employés de Solvay. Le siège principal de Solvay Pharma aux Etats-Unis serait fermé, ainsi que le site de Weesp, aux Pays-Bas.Le groupe pharmaceutique américain a finalisé, au premier trimestre de 2010, le rachat des activités pharmaceutiques de Solvay pour une valeur totale d'environ 5,2 milliards d'euros. La restructuration coûtera à Abbott entre 810 millions et 970 millions d'euros sur les deux prochaines années.Trends.be, avec Belga