Sur l'ensemble du premier semestre, Solvay affiche une perte nette de 186 millions d'euros, contre un bénéfice de 235 millions d'euros lors de la première moitié de 2013. Le chiffre d'affaires net du groupe augmente de 2% au deuxième trimestre, à 2,64 milliards d'euros, et de 2% au premier semestre, à 5,192 milliards d'euros.

Le REBITDA (excédent brut d'exploitation avant éléments exceptionnels) est en hausse de 10% au deuxième trimestre, à 485 millions d'euros, "grâce aux volumes (croissance organique et externe) et aux très bons résultats d'excellence", commente Solvay. Sur le premier semestre, le REBITDA se fixe à 953 millions d'euros, en progrès de 11% par rapport à la période correspondante de 2013.

Solvay a par ailleurs annoncé jeudi la cession, à une filiale de CCMP Capital Advisory, de son activité américaine "Eco Services", active dans le régénération et la production d'acide sulfurique. "La cession d'Eco Services est une nouvelle étape dans la transformation de Solvay en un groupe à plus forte croissance, avec un retour sur investissement plus élevé. Eco Services est leader sur son marché et génère un flux de trésorerie stable, mais cette activité n'est plus en ligne avec l'ambition stratégique de Solvay", commente le groupe dans un communiqué.

Les termes de la vente reposent sur une valeur d'entreprise de 890 millions de dollars (660 millions d'euros). La transaction est soumise aux conditions de clôture habituelles et devrait être finalisée au quatrième trimestre 2014.

S'agissant de ses perspectives pour 2014, Solvay dit rester convaincu de réaliser "une bonne performance opérationnelle". Le groupe confirme en outre ses objectifs et prévoit une croissance de son REBITDA dans une fourchette qualifiée de "high single-digit" comparé à 2013, avec les taux de change actuels. Cet objectif prend en compte le retraitement des comptes 2013 et 2014 après la cession de l'activité Eco Services.

Sur l'ensemble du premier semestre, Solvay affiche une perte nette de 186 millions d'euros, contre un bénéfice de 235 millions d'euros lors de la première moitié de 2013. Le chiffre d'affaires net du groupe augmente de 2% au deuxième trimestre, à 2,64 milliards d'euros, et de 2% au premier semestre, à 5,192 milliards d'euros. Le REBITDA (excédent brut d'exploitation avant éléments exceptionnels) est en hausse de 10% au deuxième trimestre, à 485 millions d'euros, "grâce aux volumes (croissance organique et externe) et aux très bons résultats d'excellence", commente Solvay. Sur le premier semestre, le REBITDA se fixe à 953 millions d'euros, en progrès de 11% par rapport à la période correspondante de 2013. Solvay a par ailleurs annoncé jeudi la cession, à une filiale de CCMP Capital Advisory, de son activité américaine "Eco Services", active dans le régénération et la production d'acide sulfurique. "La cession d'Eco Services est une nouvelle étape dans la transformation de Solvay en un groupe à plus forte croissance, avec un retour sur investissement plus élevé. Eco Services est leader sur son marché et génère un flux de trésorerie stable, mais cette activité n'est plus en ligne avec l'ambition stratégique de Solvay", commente le groupe dans un communiqué. Les termes de la vente reposent sur une valeur d'entreprise de 890 millions de dollars (660 millions d'euros). La transaction est soumise aux conditions de clôture habituelles et devrait être finalisée au quatrième trimestre 2014. S'agissant de ses perspectives pour 2014, Solvay dit rester convaincu de réaliser "une bonne performance opérationnelle". Le groupe confirme en outre ses objectifs et prévoit une croissance de son REBITDA dans une fourchette qualifiée de "high single-digit" comparé à 2013, avec les taux de change actuels. Cet objectif prend en compte le retraitement des comptes 2013 et 2014 après la cession de l'activité Eco Services.