Certains directeurs de la SNCB et d'Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, sont dans la foulée également nommés au sein de l'une des filiales de ces entreprises. La SNCB souhaite ainsi s'assurer que les membres de son comité de direction sont aussi impliqués dans les activités de ses filiales et siègent dans les conseils d'administration. C'est également le cas pour les directeurs financiers, selon la députée Inez De Coninck (N-VA), qui a interrogé M. Bellot (MR).

Selon elle, "il n'était pas clair si ces directeurs percevaient ou non un second salaire pour leur mandat au sein des filiales". "Mais il n'en est pas question", a ajouté l'élue nationaliste, sur la foi de la réponse que lui a fournie le ministre.

Chez Infrabel, les directeurs doivent signer une charte contenant un code de conduite pour leur mandat au sein des filiales, afin d'éviter les conflits d'intérêts. Les employés d'Infrabel ne perçoivent aucune indemnité s'ils siègent au sein des conseils d'administration des filiales.

Certains directeurs de la SNCB et d'Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, sont dans la foulée également nommés au sein de l'une des filiales de ces entreprises. La SNCB souhaite ainsi s'assurer que les membres de son comité de direction sont aussi impliqués dans les activités de ses filiales et siègent dans les conseils d'administration. C'est également le cas pour les directeurs financiers, selon la députée Inez De Coninck (N-VA), qui a interrogé M. Bellot (MR). Selon elle, "il n'était pas clair si ces directeurs percevaient ou non un second salaire pour leur mandat au sein des filiales". "Mais il n'en est pas question", a ajouté l'élue nationaliste, sur la foi de la réponse que lui a fournie le ministre. Chez Infrabel, les directeurs doivent signer une charte contenant un code de conduite pour leur mandat au sein des filiales, afin d'éviter les conflits d'intérêts. Les employés d'Infrabel ne perçoivent aucune indemnité s'ils siègent au sein des conseils d'administration des filiales.