La nuit dernière, le trafic aérien avait déjà été interrompu au-dessus de la Belgique, jusqu'à 6h00 mardi, après qu'un travailleur du centre de contrôle Canac avait fait savoir peu avant son service qu'il était malade. Aucun remplaçant n'avait été trouvé.

La nuit dernière, le trafic aérien avait déjà été interrompu au-dessus de la Belgique, jusqu'à 6h00 mardi, après qu'un travailleur du centre de contrôle Canac avait fait savoir peu avant son service qu'il était malade. Aucun remplaçant n'avait été trouvé.