Début 2015, Kevin Verbesselt, alors spécialisé dans la consultance financière, est frappé par deux constats. Le premier est lié à la problématique de la taille du prêt-à-porter, jamais adaptée. Le second souligne l'ennui du manque d'esthétique des auréoles ou du singlet quand on est un homme d'affaires - " Repensez au sélectionneur de foot allemand Joachim Low ", glis...

Début 2015, Kevin Verbesselt, alors spécialisé dans la consultance financière, est frappé par deux constats. Le premier est lié à la problématique de la taille du prêt-à-porter, jamais adaptée. Le second souligne l'ennui du manque d'esthétique des auréoles ou du singlet quand on est un homme d'affaires - " Repensez au sélectionneur de foot allemand Joachim Low ", glisse-t-il. Le jeune entrepreneur trouve alors deux solutions : se baser sur des guides de tailles pour fixer trois catégories : Jim (élancé), Jack (sportif) et Joe (large) et proposer un maillot de corps invisible notamment fait à base de bambou, une matière plus confortable et qui absorbe mieux la transpiration afin d'éviter les auréoles. Il y a quelques mois, alors qu'il cherche un partenaire, Kevin tombe sur Laurent Droubaix, issu du secteur bancaire. Les deux hommes s'associent rapidement et se lancent vers leur nouvel objectif : devenir n°1 dans le made-to-fit. " On a donc lancé une campagne de crowdfunding via Bolero dans le but de participer notamment au financement de la production d'une nouvelle gamme complète de sous-vêtements, précise Laurent Droubaix. Le design est belge et on a choisi une entreprise portugaise pour la production notamment pour son respect de toutes les règles éthiques. " Fin octobre, Sizable a participé à l'Entrepreneurial Summit de KBC où elle a décroché le prix du public, devenant du même coup la start-up la plus prometteuse parmi les 42 présentes ce jour-là. " Au-delà de la visibilité dégagée, on a également reçu 30.000 euros de contre-valeur de prix dont 10.000 en cash ", ajoute Laurent Droubaix. Sizable, pour le moment uniquement présente dans des magasins en Flandre, va commencer à se développer dans le sud du pays avant de s'attaquer à l'Europe. Par Émilien Hofman.