Le groupe, qui voit partir mercredi son PDG Joe Kaeser au profit de l'allemand Roland Busch, relève en conséquence ses prévisions de croissance annuelle de "modérée" à "moyenne ou élevée". Le chiffre d'affaires de l'entreprise a progressé de 3%, à 14 milliards d'euros.

Le groupe, qui voit partir mercredi son PDG Joe Kaeser au profit de l'allemand Roland Busch, relève en conséquence ses prévisions de croissance annuelle de "modérée" à "moyenne ou élevée". Le chiffre d'affaires de l'entreprise a progressé de 3%, à 14 milliards d'euros.