Le personnel de Schindler a débrayé vendredi dernier à la suite de l'annonce du licenciement de 16 travailleurs. L'entreprise emploie 600 personnes dont 300 ouvriers. Une centaine d'entre eux travaillent en Région bruxelloise. Le mouvement de grève concerne le personnel d'entretien et de réparation des ascenseurs. L'action est principalement suivie à Bruxelles, mais des travailleurs d'autres sites ont aussi débrayé. Comme la direction refuse de geler les licenciements, les syndicats veulent durcir leurs actions et bloquer le siège bruxellois à partir de mercredi.

Le personnel de Schindler a débrayé vendredi dernier à la suite de l'annonce du licenciement de 16 travailleurs. L'entreprise emploie 600 personnes dont 300 ouvriers. Une centaine d'entre eux travaillent en Région bruxelloise. Le mouvement de grève concerne le personnel d'entretien et de réparation des ascenseurs. L'action est principalement suivie à Bruxelles, mais des travailleurs d'autres sites ont aussi débrayé. Comme la direction refuse de geler les licenciements, les syndicats veulent durcir leurs actions et bloquer le siège bruxellois à partir de mercredi.