Sanoma avait annoncé une restructuration en octobre dernier. L'accord prévoit notamment que les membres du personnel qui ont trouvé un autre emploi pendant leur période de préavis auront quand même droit à une indemnité. Un budget a également été dégagé pour financer l'accompagnement et la formation.

Sanoma avait en outre annoncé une "réorientation stratégique" en Belgique. Toutes les options étaient envisagées, parmi lesquelles une vente de la filiale belge qui détient notamment les titres Flair, Femmes d'Aujourd'hui et Moustique. La situation du personnel devrait rester inchangée, mais les syndicats ont néanmoins exigé des garanties d'emploi.

Sanoma avait annoncé une restructuration en octobre dernier. L'accord prévoit notamment que les membres du personnel qui ont trouvé un autre emploi pendant leur période de préavis auront quand même droit à une indemnité. Un budget a également été dégagé pour financer l'accompagnement et la formation. Sanoma avait en outre annoncé une "réorientation stratégique" en Belgique. Toutes les options étaient envisagées, parmi lesquelles une vente de la filiale belge qui détient notamment les titres Flair, Femmes d'Aujourd'hui et Moustique. La situation du personnel devrait rester inchangée, mais les syndicats ont néanmoins exigé des garanties d'emploi.