Au total, ce sont trois smartphones qui ont été présentés mardi soir à San Francisco: le S20, le S20+ et le S20 Ultra 5G. Samsung fait de la sorte un bond entre ses derniers S10 et ces nouveaux modèles. Une manière de coller à l'année 2020 mais aussi de faire entrer ces produits dans une nouvelle décade, justifie l'entreprise.

Le géant sud-coréen entend proposer des appareils pour faire face aux usages actuels et futurs, en perpétuelle évolution.

Les prix sont en adéquation avec des modèles haut de gamme: 899 euros pour le S20, 999 euros pour la version + et 1.349 voire 1.549 euros pour le S20 Ultra (avec respectivement 128 GB ou 512 GB de mémoire), disponibles en magasin à partir du 13 mars.

Cette dernière déclinaison est la plus puissante de tous. Elle propose notamment une fréquence de rafraîchissement de l'écran (nombre d'images s'affichant sur l'écran par seconde) de 120 Hz, une première en Belgique, contre 60 Hz jusqu'à présent sur tous les appareils de la marque.

L'appareil photo, devenu critère numéro 1 pour les achats de téléphones haut de gamme chez Samsung, prend simultanément plusieurs photos et vidéos, en s'appuyant sur l'intelligence artificielle, à charge pour son utilisateur d'ensuite choisir le cliché ou le clip qui lui convient le mieux. Le modèle le plus coûteux de la famille S20 dispose d'un "superzoom" numérique 100x. Le S20 est aussi capable de filmer en 8K.

En outre, Samsung proposera sur le marché un nouveau smartphone doté d'un écran pliable. Les téléspectateurs qui étaient devant leur petit écran pour suivre la cérémonie des Oscars ont déjà eu l'occasion de le découvrir dans un court spot publicitaire. Alors que le Galaxy Fold, le premier téléphone pliable de Samsung, se refermait comme un livre, le nouveau Galaxy Z flip ressemble davantage aux anciens téléphones à clapet. Le Fold n'a pas été distribué dans les magasins en Belgique, mais le Z flip le sera: à partir du 21 février prochain, au prix de 1.500 euros.

Au total, ce sont trois smartphones qui ont été présentés mardi soir à San Francisco: le S20, le S20+ et le S20 Ultra 5G. Samsung fait de la sorte un bond entre ses derniers S10 et ces nouveaux modèles. Une manière de coller à l'année 2020 mais aussi de faire entrer ces produits dans une nouvelle décade, justifie l'entreprise. Le géant sud-coréen entend proposer des appareils pour faire face aux usages actuels et futurs, en perpétuelle évolution. Les prix sont en adéquation avec des modèles haut de gamme: 899 euros pour le S20, 999 euros pour la version + et 1.349 voire 1.549 euros pour le S20 Ultra (avec respectivement 128 GB ou 512 GB de mémoire), disponibles en magasin à partir du 13 mars. Cette dernière déclinaison est la plus puissante de tous. Elle propose notamment une fréquence de rafraîchissement de l'écran (nombre d'images s'affichant sur l'écran par seconde) de 120 Hz, une première en Belgique, contre 60 Hz jusqu'à présent sur tous les appareils de la marque. L'appareil photo, devenu critère numéro 1 pour les achats de téléphones haut de gamme chez Samsung, prend simultanément plusieurs photos et vidéos, en s'appuyant sur l'intelligence artificielle, à charge pour son utilisateur d'ensuite choisir le cliché ou le clip qui lui convient le mieux. Le modèle le plus coûteux de la famille S20 dispose d'un "superzoom" numérique 100x. Le S20 est aussi capable de filmer en 8K. En outre, Samsung proposera sur le marché un nouveau smartphone doté d'un écran pliable. Les téléspectateurs qui étaient devant leur petit écran pour suivre la cérémonie des Oscars ont déjà eu l'occasion de le découvrir dans un court spot publicitaire. Alors que le Galaxy Fold, le premier téléphone pliable de Samsung, se refermait comme un livre, le nouveau Galaxy Z flip ressemble davantage aux anciens téléphones à clapet. Le Fold n'a pas été distribué dans les magasins en Belgique, mais le Z flip le sera: à partir du 21 février prochain, au prix de 1.500 euros.