"Swedish Automobile, ex-Spyker, annonce que Saab Automobile sera dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés, n'ayant pas encore reçu le financement à moyen terme nécessaire", annonce Swedish Automobile dans le communiqué.

Le 13 juin, Saab a annoncé un partenariat incluant 245 millions d'euros d'investissement, conclu avec deux entreprises chinoises, le distributeur automobile Pang Da et le constructeur Zhejiang Youngman Lotus Automobile.

Mais la production dans l'usine Saab de Trollhättan (ouest de la Suède) est paralysée depuis le 8 juin et la direction a annoncé le 20 juin à ses salariés sur les chaînes d'assemblage qu'ils n'avaient pas besoin de revenir au travail avant le lundi 4 juillet.

Le constructeur, qui emploie environ 3.800 personnes, avait été sauvé de justesse début 2010 lorsqu'il avait été racheté 400 millions de dollars par Spyker au géant américain General Motors, qui souhaitait s'en débarrasser.

Après s'être déclaré plutôt optimiste, Skyper, qui depuis a été rebaptisé Swedish Automobile, a été confronté à d'importants problèmes de trésorerie pour maintenir la production.

Trends.be avec Belga

"Swedish Automobile, ex-Spyker, annonce que Saab Automobile sera dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés, n'ayant pas encore reçu le financement à moyen terme nécessaire", annonce Swedish Automobile dans le communiqué. Le 13 juin, Saab a annoncé un partenariat incluant 245 millions d'euros d'investissement, conclu avec deux entreprises chinoises, le distributeur automobile Pang Da et le constructeur Zhejiang Youngman Lotus Automobile. Mais la production dans l'usine Saab de Trollhättan (ouest de la Suède) est paralysée depuis le 8 juin et la direction a annoncé le 20 juin à ses salariés sur les chaînes d'assemblage qu'ils n'avaient pas besoin de revenir au travail avant le lundi 4 juillet. Le constructeur, qui emploie environ 3.800 personnes, avait été sauvé de justesse début 2010 lorsqu'il avait été racheté 400 millions de dollars par Spyker au géant américain General Motors, qui souhaitait s'en débarrasser. Après s'être déclaré plutôt optimiste, Skyper, qui depuis a été rebaptisé Swedish Automobile, a été confronté à d'importants problèmes de trésorerie pour maintenir la production. Trends.be avec Belga