La compagnie aérienne irlandaise table désormais sur un bé­né­fice de 510 mil­lions d'eu­ros au lieu des 570 mil­lions initialement annoncés.

L'exercice passé, Ryanair avait engrangé un bénéfice de 569 millions d'euros. Dans ce contexte, la compagnie low cost - qui s'attend à une baisse des tarifs de quelque 10 % durant la saison hivernale - va maintenir au sol 70 avions afin de réduire sa capacité.

"Les gens ont moins d'argent à dépenser. Le mois d'août a été solide mais depuis, la situation s'est détériorée", a commenté Howard Millar, le directeur financier de Ryanair.

La compagnie aérienne irlandaise table désormais sur un bé­né­fice de 510 mil­lions d'eu­ros au lieu des 570 mil­lions initialement annoncés. L'exercice passé, Ryanair avait engrangé un bénéfice de 569 millions d'euros. Dans ce contexte, la compagnie low cost - qui s'attend à une baisse des tarifs de quelque 10 % durant la saison hivernale - va maintenir au sol 70 avions afin de réduire sa capacité. "Les gens ont moins d'argent à dépenser. Le mois d'août a été solide mais depuis, la situation s'est détériorée", a commenté Howard Millar, le directeur financier de Ryanair.