Le but recherché par Ryanair est d'éviter de provoquer des retards à l'embarquement et lors du départ des vols.

La compagnie aérienne à bas coûts irlandaise prévoit par ailleurs une baisse des frais de bagages enregistrés (de 35 à 25 euros) et une augmentation de la taille autorisée en soute (de 15 à 20 kg). Ce qui devrait encourager davantage de clients à enregistrer leurs valises et ainsi réduire le nombre de clients voyageant avec deux bagages à main lors de l'embarquement, espère-t-elle.

Trop de clients utilisent le service de transport de bagages à main gratuit et, en raison de taux de remplissage très élevés (97% en août), il n'y a pas assez de place en cabine pour le volume que représentent les bagages à main, explique la compagnie.

Seuls les clients ayant réservé l'embarquement prioritaire seront autorisés à emporter deux bagages à main en cabine. Les autres ne seront pas autorisés à voyager et ne seront pas remboursés s'ils refusent de se plier à la nouvelle règle.

Le but recherché par Ryanair est d'éviter de provoquer des retards à l'embarquement et lors du départ des vols. La compagnie aérienne à bas coûts irlandaise prévoit par ailleurs une baisse des frais de bagages enregistrés (de 35 à 25 euros) et une augmentation de la taille autorisée en soute (de 15 à 20 kg). Ce qui devrait encourager davantage de clients à enregistrer leurs valises et ainsi réduire le nombre de clients voyageant avec deux bagages à main lors de l'embarquement, espère-t-elle. Trop de clients utilisent le service de transport de bagages à main gratuit et, en raison de taux de remplissage très élevés (97% en août), il n'y a pas assez de place en cabine pour le volume que représentent les bagages à main, explique la compagnie. Seuls les clients ayant réservé l'embarquement prioritaire seront autorisés à emporter deux bagages à main en cabine. Les autres ne seront pas autorisés à voyager et ne seront pas remboursés s'ils refusent de se plier à la nouvelle règle.