Deux passagers avaient connu un retard de plus de trois heures sur un vol entre Chania (Grèce) et Charleroi. Ils ont reçu chacun 400 euros. Quatre autres passsagers qui volaient entre la Sardaigne et Charleroi ont reçu 250 euros pour un retard. A partir de trois heures de retard, des passagers peuvent recevoir une indemnisation, hors circonstances exceptionnelles.

Dans les deux affaires, le juge a constaté que Ryanair ne remettait pas en question la compétence du tribunal de commerce. Ryanair se retranchait toutefois derrière ses conditions générales "avec pour seul but de porter atteinte aux intérêts" de Happy Flights et des passagers en question, selon le tribunal. Selon les juges, Ryanair voulait décourager les plaignants d'aller vers un tribunal irlandais, lit-on dans le jugement.

Ryanair interjetera appel de cette décision. La compagnie demande aux clients d'adresser leurs réclamations directement auprès d'elle uniquement pour leur garantir la réception à 100% de leur compensation, sans que celle-ci soit diminuée des sommes dues à un tiers comme Happy Flights, assure-t-elle.

Deux passagers avaient connu un retard de plus de trois heures sur un vol entre Chania (Grèce) et Charleroi. Ils ont reçu chacun 400 euros. Quatre autres passsagers qui volaient entre la Sardaigne et Charleroi ont reçu 250 euros pour un retard. A partir de trois heures de retard, des passagers peuvent recevoir une indemnisation, hors circonstances exceptionnelles. Dans les deux affaires, le juge a constaté que Ryanair ne remettait pas en question la compétence du tribunal de commerce. Ryanair se retranchait toutefois derrière ses conditions générales "avec pour seul but de porter atteinte aux intérêts" de Happy Flights et des passagers en question, selon le tribunal. Selon les juges, Ryanair voulait décourager les plaignants d'aller vers un tribunal irlandais, lit-on dans le jugement. Ryanair interjetera appel de cette décision. La compagnie demande aux clients d'adresser leurs réclamations directement auprès d'elle uniquement pour leur garantir la réception à 100% de leur compensation, sans que celle-ci soit diminuée des sommes dues à un tiers comme Happy Flights, assure-t-elle.