Après la Commission européenne et le conseil d'Etat, la compagnie irlandaise à bas coûts a décidé de se tourner vers le tribunal de commerce de Bruxelles pour attaquer les compagnies aériennes Brussels Airlines, TUI Airlines Belgium et Thomas Cook Airlines. Dans le collimateur de Ryanair, un arrêté royal publié le 23 avril dernier qui octroie une subvention annuelle de 19 millions d'euros à Brussels Airport Company, le gestionnaire de l'aéroport national, à répartir entre les trois compagnies visées.

Après la Commission européenne et le conseil d'Etat, la compagnie irlandaise à bas coûts a décidé de se tourner vers le tribunal de commerce de Bruxelles pour attaquer les compagnies aériennes Brussels Airlines, TUI Airlines Belgium et Thomas Cook Airlines. Dans le collimateur de Ryanair, un arrêté royal publié le 23 avril dernier qui octroie une subvention annuelle de 19 millions d'euros à Brussels Airport Company, le gestionnaire de l'aéroport national, à répartir entre les trois compagnies visées.