Atlas Copco devrait rembourser à l'Etat belge 300 millions d'euros d'impôts ainsi évités, selon la décision européenne.

Le groupe suédois d'ingénierie Atlas Copco a décidé d'aller en appel contre la décision européenne tombée en début d'année visant le mécanisme belge d'"excess profit rulings" (rescrits fiscaux pour bénéfices excédentaires).

Celui-ci-ci concerne 35 entreprises, parmi lesquelles AB InBev ou Proximus, dont 10 à 15 auraient aussi l'intention de faire de contester cette décision, selon une source bien informée de L'Echo.

Le gouvernement fédéral a pour sa part déjà fait appel début avril.

Atlas Copco devrait rembourser à l'Etat belge 300 millions d'euros d'impôts ainsi évités, selon la décision européenne.Le groupe suédois d'ingénierie Atlas Copco a décidé d'aller en appel contre la décision européenne tombée en début d'année visant le mécanisme belge d'"excess profit rulings" (rescrits fiscaux pour bénéfices excédentaires).Celui-ci-ci concerne 35 entreprises, parmi lesquelles AB InBev ou Proximus, dont 10 à 15 auraient aussi l'intention de faire de contester cette décision, selon une source bien informée de L'Echo.Le gouvernement fédéral a pour sa part déjà fait appel début avril.