Cette situation est notamment due au fait que les entreprises belges anticipent le durcissement du régime fiscal relatif aux voitures de société. Le gouvernement fédéral a en effet décidé de supprimer l'avantage fiscal pour les voitures de société roulant avec des combustibles fossiles à partir du 1er janvier 2026.

Les délais d'attente particulièrement longs s'expliquent aussi par la pénurie mondiale de puces électroniques et par le rebond des contaminations au Covid, selon L'Echo.

Cette situation est notamment due au fait que les entreprises belges anticipent le durcissement du régime fiscal relatif aux voitures de société. Le gouvernement fédéral a en effet décidé de supprimer l'avantage fiscal pour les voitures de société roulant avec des combustibles fossiles à partir du 1er janvier 2026. Les délais d'attente particulièrement longs s'expliquent aussi par la pénurie mondiale de puces électroniques et par le rebond des contaminations au Covid, selon L'Echo.